Les représentants de l’État sortent du conseil de la BPCE

Mon-tatouage.netclassiqueLes représentants de l’État sortent du conseil de la BPCE

Les deux représentants de l’État ont quitté en octobre dernier le conseil de surveillance du groupe mutualiste BPCE (Banque populaire – Caisse d’épargne). En effet, leur mandat pouvaient être interrompus dès lors que plus de la moitié des aides reçues pendant la crise avaient été remboursées.

En 2009, la banque BPCE, emportée par les dettes de sa filiale Natixis, s’était vue obligée de nommer à son conseil de surveillance Ramon Fernandez, directeur général du Trésor, et Olivier Bourges, directeur général adjoint de l’Agence des participations de l’État. Elle avait obtenu le chiffre record de sept milliards d’euros d’aides de l’État pendant la crise et les administrateurs publics devaient contribuer à parachever la fusion des Banques populaires et des Caisses d’épargne.

A présent que la BPCE a versé, le 15 octobre dernier, 600 millions d’euros, elle a remboursé l’État à hauteur de 4,1 milliards et ainsi acquitté plus de la moitié de sa dette. Le solde de 2,9 milliards sera progressivement remboursé d’ici 2013.

Dans son communiqué, la banque avait annoncé que son conseil de surveillance « … a pris acte du fait que le remboursement de plus de la moitié des actions de préférence souscrites par l’Etat, qui sera effectif le 15 octobre prochain, entraînera la démission des administrateurs représentant l’Etat en vertu des statuts ».

Cependant, les chaises des deux représentants de l’État ne resteront pas vides longtemps et deux administrateurs extérieurs à la banque viendront compléter le tour de table.

Dirigé par François Pérol, ancien secrétaire général adjoint de l’Élysée, le groupe BPCE fut celui du secteur bancaire français qui reçut le plus d’aides de l’État pendant la crise.

L’État avait alors entrepris de poursuivre le rapprochement des Caisses d’épargne et des Banques populaires, en insistant pour que les deux banques mutualistes avancent plus rapidement leurs négociations et fassent aboutir le processus de fusion.

D'autres conseils