Les banques classiques

Une nouvelle étude du fonctionnement des cartes interbancaires par la Commission Européenne

Permettant, aujourd’hui, de régler tous ses achats relativement simplement, auprès de n’importe quel commerçant disposant de l’équipement nécessaire, la carte bancaire, quel que soit la banque qui l’a émise et quel que soit l’établissement teneur du compte du bénéficiaire de la transaction réalisée, permet ainsi une utilisation aisée, cette interbancarité se trouvant toutefois actuellement remise en cause par la Commission Européenne.

Vers la disparition des cartes interbancaires ?

Basé sur des Commissions Multilatérales d’Interchange établies entre les banques elles-mêmes, ce système manque, en effet, de transparence selon Bruxelles, qui se pose ainsi la question de la légitimité d’un tel système, faisant craindre, à la Fédération Bancaire Française, les conséquences d’éventuelles modifications à ce niveau-là, qu’il convient, selon l’organisme, d’aborder avec prudence.

Les réticences de la FBF face à une nouvelle réglementation des CMI

La FBF a rapidement souligné le fait qu’une baisse, voire une suppression, des CMI, contraindrait alors à la mise en place d’accords bilatéraux, nécessitant ainsi de nombreuses négociations, avec des conditions différentes pour chaque entente trouvée, risquant alors de compliquer fortement la situation, la possibilité de voir disparaître de petits acteurs étant aussi envisagée par l’organisme, qui s’inquiète également de l’impact de nouvelles dispositions sur l’emploi direct ou indirect de ce secteur, qui représente plusieurs dizaines de milliers de postes au sein des établissements bancaires.

Exigeant une étude préalable avant toute prise de décision, la FBF n’entend pas laisser la Commission Européenne agir seule dans ce dossier, celle-ci souhaitant défendre son point de vue au mieux.

Cet article a été publié le mercredi 30 janvier 2013 à 8 h 17 min et est classé dans produits. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Les commentaires et pings sont fermés.



Les banques en ligne



Les actualités