Les banques classiques
CC_120x60

Le révélateur ISR de Cortal Consors et BNP Paribas

Un outil destiné à faire le point sur les investissements socialement responsables (ISR). C’est ce que viennent de créer Cortal Consors et BNP Paribas Wealth Management (toutes deux filiales de BNP Paribas), afin de permettre à leurs clients de savoir précisément où, comment et à quoi sont affectés leurs fonds. Un outil qui tombe à point nommé, alors que l’investissement solidaire a le vent en poupe, et séduit de plus en plus d’investisseurs. Le point sur cet outil, et cette tendance.

Le révélateur ISR en quelques mots

L’objectif de ce nouvel outil est de proposer une analyse exhaustive et claire de différents fonds d’investissement socialement responsables, afin d’aiguiller et d’aider les investisseurs à y voir plus clair.

Pour cela, le révélateur ISR, mis au point conjointement par BNP Paribas Wealth Management et Cortal Consors, étudie scrupuleusement 80 fonds, en prenant en considération différents critères. Ainsi, la façon dont le critère ESG (Environnement, Social et Gouvernance) est intégré à la gestion du fonds d’investissement est minutieusement analysée. Concrètement, le révélateur ISR est amené à rendre compte de la communication du fonds (si elle est ou non transparente), ou encore de l’engagement environnemental et social.

Une note est ensuite attribuée, illustrée par un nombre de trèfles allant de un à cinq, selon les résultats. La note cinq venant récompenser les fonds d’impact investing, c’est-à-dire les fonds dont l’impact social et environnemental est direct.

Forts de ces données, les investisseurs ont ainsi la possibilité de choisir leurs fonds d’investissement en fonction des critères qui leur semblent les plus pertinents et importants.

A noter que le classement réalisé à l’aide du révélateur ISR met en première position le fonds « AXA WF Framlington Human Capital A-Cap EUR », qui obtient la meilleure notation, avec quatre trèfles. Cette note vient ainsi souligner l’importance accordée à l’aspect social, mais aussi la qualité du reporting du fonds, ainsi que l’accent mis sur la transparence de la politique de vote.

Un point sur l’Investissement social responsable (ISR)

Même s’ils ne sont que 6 % à savoir exactement ce qu’est l’ISR, et que 66 % n’en ont jamais entendu parler, les investisseurs français sont néanmoins sensibles à la démarche consistant à investir ses fonds de manière responsable.

Plus, 53 % des français se disent prêts à accorder davantage de confiance à leur banque si celle-ci s’engage dans cette démarche. Et un quart indique même être susceptible de se diriger vers un établissement financier proposant un large choix de produits ISR.

Le potentiel est donc bien réel. Les demandes sont existantes, mais le problème semble donc être lié à un manque de communication. Car, un label existe déjà, le « label ISR », lequel a d’ailleurs été attribué à 109 fonds en 2012 (contre 156 en 2011), par Novethic, le centre national de recherche de l’investissement socialement responsable.

Aussi, si le potentiel est là, et qu’on constate une véritable attente de la part des français, qu’attendons-nous pour communiquer ?

Cet article a été publié le mardi 8 janvier 2013 à 9 h 58 min et est classé dans produits. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Les commentaires et pings sont fermés.



Les banques en ligne



Les actualités