Les banques classiques
CC_120x60

Le PEL

Placement réglementé facilitant l’accès à la propriété, le Plan d’Epargne Logement est très apprécié des Français dans la mesure où celui-ci leur permet d’épargner en prévision de l’obtention d’un crédit immobilier futur, aux conditions particulièrement avantageuses et dont le taux d’intérêt est connu dès la souscription.

Accessible à partir d’un premier versement de 225 € et commençant par une phase d’épargne d’une durée minimum de 4 ans et maximum de 10 ans, le PEL propose donc, pendant ce laps de temps, d’effectuer des versements réguliers, chaque mois, trimestre, semestre ou année, peu importe alors la périodicité, à condition toutefois que le montant déposé soit équivalent à 45 € mensuels.

Lorsque l’ensemble de ces caractéristiques ont été respectées, les intérêts produits par cette épargne se voient alors appliqués un taux de rémunération de 2,50 %, auxquels l’Etat vient ajouter une prime correspondant aux deux cinquièmes des intérêts déjà perçus, cette dernière ne pouvant toutefois excéder la limite établie à 1 525 €, le plafond des dépôts, hors performances, restant, quant à lui, fixé à 61 200 €.

Le moment de procéder à l’achat du bien immobilier arrive ensuite, le crédit sollicité peut alors concerner l’acquisition, la construction ou l’extension de la résidence principale ou secondaire, celle d’un local destiné à un usage professionnel à condition que celui-ci inclut également la résidence principale du souscripteur ou encore celle de parts de SCPI réservées au logement. Le montant du prêt consenti, dans le cadre du PEL, peut s’élever ici jusqu’à 92 000 €, lorsque le maximum des droits ont été acquis, tandis que son taux d’intérêt est actuellement de 4,20 % et que sa durée reste comprise entre 2 et 15 ans.

Un seul PEL par personne peut être souscrit, des parents peuvent, en revanche, en ouvrir un pour leur enfant, leur permettant ainsi de préparer au mieux leur avenir par le biais d’un formule tout à fait intéressant puisque défiscalisée en termes d’impôt sur le revenu, même si les prélèvements sociaux de l’ordre de 12,10 % doivent être versés chaque année.

Aucun retrait ne peut cependant être effectué sur un PEL sans en entraîner la fermeture immédiate et sa clôture, avant une certaine durée de souscription, ne permet alors plus de bénéficier de tous les avantages auxquels ils donnent normalement accès. Ainsi, toute résiliation avant la troisième année fait perdre à son souscripteur le droit à la prime d’Etat et le droit au prêt, celle avant la deuxième année faisant également passer le taux d’intérêt appliqué à celui du CEL. Entre trois et quatre ans, le droit à la prime d’Etat reste conservé même si le montant de celle-ci se trouve être réduit de 50 %, tandis que le droit au prêt reste, pour sa part, tout à fait valable et dans les mêmes conditions que pour une utilisation plus tardive.

Très efficace lorsqu’il s’agit de financer un projet immobilier dont la réalisation peut attendre quelques années, la solution du PEL doit absolument être envisagée par les futurs acquéreurs, lors de leur recherche de fonds, celle-ci s’avérant être tout à fait intéressante du fait des nombreuses conditions avantageuses auxquelles elle permet de prétendre, même si elle reste très encadrée.


Les banques en ligne



Les actualités